April 29, 2020

Observation from Benoît Delestre, Co-Founder and President of Saviu Ventures: Digitalisation, a lethal weapon against COVID-19

Companies with a digitalised business model are more resilient in facing the current global crisis. They are able to mobilise their capacity for innovation to continue with their activities while also preparing for the post-crisis. Interview with Benoît Delestre, co-founder and president of Saviu Ventures.

 

While facing the challenges linked to the COVID-19 crisis that the world is experiencing, it is clear that traditional companies, with a brick and mortar profile, are doing less well than young digital companies. This can be directly linked to at least three reasons.

 

First, the new digital companies have in their DNA an agility and flexibility that have enabled them to put themselves into a teleworking mode overnight, taking advantage of high-performance 4G network in almost all the capitals of Africa and to continue to operate their activities in full security and with the same level of requirement.

 

Secondly, their offerings are essentially online, thus insensitive by definition to confinement and remain operational, thus customers are being able to continue to place orders and to be delivered. Finally, the digital approach is accompanied by a proven and almost unlimited capacity for innovation, which undoubtedly makes the difference in the event of a crisis.

 

Let us take the case of the transport sector which is an essential service during this crisis- Ubérisé Kamtar, based in Ivory Coast, has solicited our online transport platform and was able to use the geolocation feature and the online booking module for a seamless service to his customers.  The mobile wallet module on the platform has ensured drivers receive timely payments, all equipped with masks. The online transport platform was the alternative to conventional transport companies and met the needs of large customers (Unilever, Danone, Lafarge and Bolloré in particular). As a result, the company is not experiencing disruption in  its operations.

 

Another example is that of distribution, where digitalisation has allowed us to innovate to better meet customer expectations in a more restrictive environment. Lapaire Glasses, which distributes affordable eyeglasses online and in its physical stores in Ivory Coast, Burkina Faso, Mali, Kenya and Uganda, uses WhatsApp (more popular than Facebook in Africa), to provide diagnostics, models and order forms.

 

Afrikrea, a marketplace which integrates more than 4000 African creators / designers offering a selection of fashion and art items "Made in Africa", has successfully attracted customers from all over Africa, Europe, United States and South America. Afrikrea has just launched an offer of masks made in Ivory Coast, available at all times, which will help to alleviate the shortage of this crucial product in the current context.

 

This crisis has underpinned the importance of the digital transformation necessitated by traditional sectors. We have proof of this for three sectors that we know: transport, distribution and fintech. But others will be  affected. What was previously a "nice-to-have" will probably be a "must" in the post-crisis economy. The future African "gorillas" will be companies with a strong fingerprint.

 

About SAVIU VENTURES

Saviu Ventures (Saviu) is an investment holding company founded by Benoît Delestre, an expert  entrepreneur in the fintech sector, and Arthur Thuet, specialising in venture capital in Africa.

Saviu manages a portfolio of ten startups in East and West Africa which it transforms into future leaders in their field, also called "Gorillas" on the entire African continent thanks to the digitalisation of their activities. The portfolio companies operate mainly in three areas: transport, distribution and fintech.  Saviu is present in Kenya, Mauritius and Paris.

 

Décryptage avec Benoît Delestre, co-fondateur et président de Saviu Ventures: le digital, arme fatale contre la crise du Covid-19

 

Les entreprises dont le business model est fondé sur une approche digitale sont beaucoup plus fortes pour traverser la crise actuelle. Plus résilientes, elles mobilisent leur capacité d’innovation pour continuer leurs activités tout en préparant l’après-crise. Décryptage avec Benoît Delestre, co-fondateur et président de Saviu Ventures.

 

Face aux défis liés à la crise que nous vivons, force est de constater que les entreprises traditionnelles, au profil « brick and mortar », s’en tirent moins bien que les jeunes pousses digitales. Et ce, pour au moins trois raisons.

 

Primo, ces dernières ont dans leur ADN une agilité et une flexibilité qui leur a permis de se mettre du jour au lendemain en télétravail, profitant de la 4G très performante dans presque toutes les capitales d’Afrique et de continuer à opérer leurs activités en toute sécurité et avec le même niveau d’exigence.

 

Secundo, leur offre essentiellement online, insensible par définition au confinement, est restée opérationnelle, les clients – professionnels comme particuliers – pouvant continuer à  effectuer des commandes et à être livrés.  Enfin, l’approche digitale s’accompagne d’une capacité d’innovation avérée et quasi-illimitée, qui fait incontestablement la différence en cas de crise.

 

Prenons le cas du secteur de la mobilité : notre plate-forme de transport de marchandise – clé pendant cette crise – ubérisé Kamtar, basée en Côte d’Ivoire, a pu utiliser la géolocalisation, son module de réservation en ligne et ses wallets mobiles pour continuer à satisfaire ses clients ainsi qu’à payer ses chauffeurs, tous équipés de masques.  Elle a pu prendre le relais de sociétés de transports classiques, et répondre à des besoins de gros clients (Unilever, Danone, Lafarge et Bolloré notamment). Résultat : l’entreprise ne connait pas de perturbation aux seins des opérations!

 

Autre exemple, celui de la distribution, où la digitalisation nous a permis d’innover pour mieux répondre aux attentes des clients dans un environnement plus contraignant. Ainsi Lapaire Glasses, qui distribue des lunettes de vue abordables en ligne et dans ses magasins physiques en Côte d’Ivoire, au Burkina, au Mali, au Kenya et en Ouganda, a-t-elle utilisé WhatsApp, plus populaire que Facebook en Afrique, pour proposer un diagnostic, des modèles et un bon de commande.

 

Quant à Afrikrea, une marketplace qui intègre plus de 4000 créateurs / designers africains et propose une sélection d’articles de mode et d’art « Made in Africa », attirant aussi bien des clients de l’Afrique entière que d’Europe, des Etats-Unis, d’Amérique du Sud, elle vient de lancer une offre de masques fabriqués en Côte d’Ivoire, disponibles à tout moment, qui contribueront à pallier la pénurie de ce produit crucial dans le contexte actuel.

 

La crise a mis en évidence la pertinence de la transformation digitale de secteurs traditionnels. Nous en avons la preuve pour trois secteurs que nous connaissons : la mobilité, la distribution et la fintech. Mais d’autres seront concernés. Ce qui était jusqu’alors un « nice-to-have » sera probablement un « must » dans l’économie post-crise. Les futurs « gorilles » africains seront des entreprises à forte empreinte digitale. 

 

A propos de SAVIU VENTURES

Saviu Ventures est une holding d’investissement fondée par Benoît Delestre, un serial entrepreneur dans le domaine des fintechs, et Arthur Thuet, spécialisé dans le venture capital en Afrique. Saviu gère un portefeuille d’une dizaine de start ups en Afrique de l’Est et de l’Ouest qu’elle transforme en futurs leaders dans leur domaine, aussi appelés « Gorilles » sur l’ensemble du continent africain grâce à la digitalisation de leurs activités. Les entreprises du portefeuille déploient leurs activités dans principalement trois domaines : la mobilité, la distribution et la fintech. Saviu est présent au Kenya, à Maurice et à Paris.



GET IN TOUCH

For more information, please fill out the form below.

We will contact you via email after the form has been submitted.